Orientez votre choix vers un meilleur investissement en SCPI immobilière !

Les objectifs des investisseurs sont presque toujours les mêmes, dont : l’obtention de revenus supplémentaires, la préparation de la retraite, la diversification du patrimoine et la réduction des impôts. Par conséquent, le meilleur moyen de les atteindre est d’opter pour les investissements immobiliers, notamment un investissement en SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier.

Efficacités d’un placement en SCPI

Un placement en SCPI est un investissement qui tient les premières places de nos jours car il offre à ses souscripteurs un bon rendement sans souci de gestion et que l’on peut évaluer aux alentours des 5%. Il s’agit d’un placement à long terme vu qu’il doit être conservé au moins pour une durée de huit ans. Ce qui équivaut au temps qui suffit pour amortir les frais de sortie. Notons que ces frais de sortie sont constitués par la somme des frais de notaire et des frais d’agence en immobilier. Par ailleurs, un investisseur en SCPI peut atteindre ses objectifs patrimoniaux grâce à un placement en SCPI car ce dernier permet de réduire les impôts et de constituer des revenus complémentaires, voire de préparer la retraite.

Bien s’informer sur la société de gestion !

La plupart des investisseurs font appel à un conseiller pour ne pas se tromper dans leur choix en matière de SCPI. Ainsi, ils préfèrent investir en SCPI avec un cabinet de gestion de patrimoine. Justement, on distingue plusieurs critères de sélection qui doivent être pris en compte. Tout d’abord, il y a le choix entre les deux types de SCPI : soit on opte pour la SCPI immobilière professionnelle ou SCPI immobilière d’entreprise ayant pour actifs des bureaux, des entrepôts ou des locaux commerciaux ; soit on investit en SCPI immobilière résidentielle ayant pour biens des maisons, des appartements ou des résidences. Notons que la SCPI immobilière professionnelle est reconnue pour la durée du contrat et pour la rentabilité qui sont largement supérieures à celles de l’immobilier d’habitation. Ensuite, il faut savoir que l’on doit également se référer à la taille de la SCPI c’est-à-dire au montant de la capitalisation, à la répartition géographique, au taux d’occupation financier, au niveau du montant du dividende destiné à chaque part souscrite et aussi au rendement. C’est à partir de cette taille que l’on peut déduire la performance de la SCPI sur le marché.Mais il y a lieu de savoir également que la qualité d’une SCPI résulte fortement de la capacité de la société qui en assure la gestion. Enfin, les derniers critères résident sur les volumes de transaction, le nombre de parts en attente et les délais de règlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *