Les principaux risques psychosociaux en entreprise et comment les gérer

Vous le savez sans doute, le mot travail trouve son origine dans le mot latin tripalium, un outil de torture. Ce lien vient surtout du fait que le travail est une obligation, pas toujours agréable que chacun doit respecter pour subvenir à ses besoins. Mais dans certains cas, la torture n’est finalement pas si éloignée. C’est notamment le cas de personnes sujettes à des risques psychosociaux. Mais de quoi s’agit-il exactement et comment lutter contre ces dangers ? Faisons le point dans cet article.

Que sont les risques psychosociaux ?

Ce terme désigne l’ensemble des risques pour la santé physique et mentale auxquels sont exposés les travailleurs dans le cadre de leur emploi.

On en désigne différents types. Le principal qui vient à l’esprit est le stress. En raison de l’augmentation des exigences en entreprise, des cadences et de la baisse de personnel dans de nombreux services, certains salariés se retrouvent dans le rouge à gérer une grande pression. Celle-ci entraîne des situations de stress.

Mais ces risques peuvent aussi concerner des violences tels que des cas de harcèlement ou encore un climat de violence lié à des méthodes de management par exemple.

Enfin, cela peut aussi être lié à une ambiance tendue provoquée par des sources externes à l’entreprise comme des relations commerciales complexes avec les clients.

Quelles sont leurs causes ?

Généralement les risques psychosociaux trouvent leur origine dans des problématiques de management et d’organisation du travail.

Dans les grandes lignes, on met généralement en avant les facteurs suivants :

Un rythme de travail trop intense par rapport aux moyens alloués. Il peut par exemple s’agir d’équipes trop restreintes vu le volume des missions, de moyens matériels inadaptés, de périmètres d’intervention trop important ou de champs de responsabilité trop élevé.

Il est souvent demandé au travailleur d’adopter une attitude spécifique et un sens de la présentation. Cela peut être simplement pour développer une culture d’entreprise ou bien aussi pour faire face aux clients. Cet exercice d’incarnation peut parfois s’avérer épuisant et on dénombre de nombreux cas d’arrêts de travail liés à des postures à adopter.

Ces risques se manifestent également parfois tout simplement par l’ambiance délétère qui règne sur le lieu de travail. Les conflits entre collègues ou avec les clients et partenaires, les managers qui ne savent pas mettent les formes ou qui entretiennent une gestion d’équipe à la dure peuvent conduire un salarié en arrêt maladie.

Comment les contrer ?

Pour lutter contre les risques psychosociaux, plusieurs bonnes pratiques peuvent être développées en entreprise. Tout d’abord, c’est le rôle du comité social et économique de prévenir ces risques en les détectant et en les remontant à l’employeur comme le rappelle Osez vos droits. En effet, le CSE reprend le rôle du CHSCT.

Ensuite, se passe au niveau du management mis en place. C’est au rôle de l’employeur de s’assurer que les conditions de travail proposées aux salariés assurent une prévention des risques.

En cas de difficulté à les identifier et à mettre en place des solutions de prévention, il est parfois souhaitable de solliciter un prestataire spécialisé pour cela.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *